Evitage du capesize STX Joy : une première positive pour le nouveau remorqueur TSM

Les opérations d’évitage sur zone de Canteleu/Croisset du Grand Port Maritime de Rouen des navires de type capesize illustrent le savoir-faire de la chaîne des intervenants portuaires rouennais : Capitainerie du Port de Rouen, lamaneurs, Station de pilotage de la Seine, équipages des remorqueurs.

Pourtant, la maîtrise a beau être régulièrement au rendez-vous de ces demi-tours en Seine de vraquiers de près de 300 mètres de long, elle est toujours source de satisfaction. Ainsi en témoigne Loïc Thomas, directeur général de Thomas Services Maritime (TSM), particulièrement concerné par la manœuvre, lundi 28 janvier 2013, du capesize STX Joy : « Chaque évitage est particulier, et génère momentanément un peu de stress. Mais tout s’est particulièrement bien passé, notamment pour le dernier remorqueur de notre flotte, le TSM Albâtre. »

Le grand vraquier STX Joy – 291,8 m de long, à 20 cm du Densa Shark , plus long navire jamais accueilli au port de Rouen – arrivé au GPMR le 24 janvier, a déchargé chez Sea Invest à Grand-Couronne quelque 56.000 tonnes de charbon sud-africain embarqué à Richards Bay. Dans un contexte de très nette reprise des tonnages de vracs au GPMR, il s’agissait de la première escale Haropa-Port de Rouen pour ce navire de 45 mètres de large et 175.000 tonnes PEL, sorti de chantier en avril 2012 et mis en œuvre par STX Marine Service à Busan (Corée du Sud).

Le 28 janvier, le STX Joy est assisté par trois remorqueurs de Thomas Services Maritimes à coque bleue et blanche: le RMT Penfret (70 tonnes de traction par cheval), le Capitaine Louis Thomas (50 tonnes de traction) et le tout nouveau TSM Albâtre (33 tonnes de traction). Ce dernier, commandé fin 2011, a été livré début janvier 2013 au groupe rouennais Thomas par Padmos, son constructeur néerlandais de Stellendam. Le TSM Albâtre opérera à partir d’avril au port de Dieppe, mais effectue ainsi ses opérations inaugurales à Rouen. Long d’un peu moins de 20 mètres, ce remorqueur compact de dernière génération, polyvalent (remorquage portuaire, opérations en mer) et puissant concrétise, explique Loïc Thomas, un nouveau concept : « Il s’agit d’un investissement de plus de 3,5 millions d’euros et, bien adapté à Dieppe, il peut opérer avec un équipage de trois personnes. Nous sommes en tout cas très satisfaits du travail du chantier, par la qualité de la construction et les performances de ce nouvel outil de qualité pour notre groupe rouennais. Le départ du STX Joy et son évitage se sont déroulés si efficacement que nous sommes tout à fait confortés dans nos premières impressions sur le TSM Albâtre. »

D’ici quelques mois, les opérations d’évitage des grands navires pourront se dérouler à Hautot-sur-Seine, au plus près des terminaux grand-couronnais du Grand Port Maritime de Rouen : la réalisation du cercle d’évitage de Hautot, face au Terminal Conteneurs et Marchandises Diverses de Grand-Couronne, fait partie de la 2ème tranche du chantier d’amélioration des accès maritimes du port de Rouen, engagée cette année. Ce chantier s’achèvera fin 2015 et permettra au port de Rouen d’accueillir des navires, vraquiers notamment, d’un tirant d’eau de 11,70 mètres.

© 2013 - TSM Group